Mathieu CLAVEYROLAS

Ethnologue, Directeur de recherche au CNRS, membre du CEIAS (UMR 8564 EHESS/CNRS, Paris) et “fellow” de l’Institut Convergences Migrations

Mes recherches visent à une anthropologie de l’hindouisme dans des contextes culturels variés, à partir d’une focalisation sur les pratiques dévotionnelles, les lieux de cultes et les histoires de vie. Après un volet consacré à l’hindouisme orthodoxe en Inde (Bénarès), je me concentre depuis quinze ans sur l’hindouisme créole des descendants d’Indiens engagés au 19ème siècle à l’île Maurice. J’ouvre actuellement un troisième volet en m’intéressant à l’hindouisme de la communauté double-migrante des Guyaniens immigrés à New York à la fin du 20ème siècle.  

Dans le cadre du projet MISTIC, je propose une enquête de terrain à New York auprès des spécialistes religieux (prêtres et médiums) de la sous-communauté guyanienne hindoue madrasi. Comment se construit l’autorité hindoue populaire, à la fois en l’absence de marqueurs orthodoxes (Brahmanes, authenticité de l’Inde) et en regard des autres communautés newyorkaises (migrants indiens hindous post-1965 ; migrants caribéens non hindous) ? 

J’envisage de procéder à des histoires de vie de leaders religieux/communautaires qui se sont formés à NY au sein de la communauté guyanienne et complètent leur formation via des allers-retours au Guyana et des « retrouvailles » numériques (youtube, facebook) avec la langue et la religion tamoule indienne après des siècles de rupture. 

Travaux publiés en lien avec le sujet :

[à venir] “The construction of Hindu authority in Mauritius. The case of a Tamil priest” in M.S. Hassankhan, ed., Localization and Globalization of Religions, Delhi, Manohar/Routledge

2022, « Guyanese Madrasis in New York City: ‘it’s all about progress!’», in A.-S. Bentz & L. Guyot, eds., Political Mobilisations of South Asian Migrants. Global Perspectives, DESI n°5, Presses universitaires de Bordeaux, pp. 49-77.

2021, “La régulation de la pluralité dans l’hindouisme mauricien : histoire, acteurs et pratiques”, in V. Goossaert & P. Van der Veer, eds., Réguler les pluralités religieuses : mondes indiens et chinois comparésArchives de Sciences Sociales des Religions, n° 193, Paris, éditions de l’EHESS, pp. 131-152.